T-Mobile US et Sprint peuvent enfin fusionner

le 11/02/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Une enseigne T Mobile aux Etats-Unis. Photo: Jin Lee/Bloomberg

Enfin. Près de deux ans après l'annonce de leur projet d'union, T-Mobile US et Sprint vont pouvoir fusionner. Un juge fédéral américain a rejeté mardi le recours de dix Etats qui souhaitaient bloquer l'opération, contraire, selon eux, aux lois sur la concurrence et susceptible de faire augmenter les prix. T-Mobile US et Sprint vont donner naissance au troisième opérateur mobile américain après AT&T et Verizon.

« La Cour estime que la fusion envisagée n'est vraisemblablement pas susceptible de réduire significativement la concurrence » dans le secteur, a écrit le juge de district Victor Marrero dans sa décision.

L'opération, dont le montant initial s'élevait à 26 milliards de dollars (environ 24 milliards d'euros), a déjà obtenu le feu vert du département de la justice en juillet 2019.

Des recours ne sont toutefois pas exclus. La procureure de l'Etat de New York - en pointe de la contestation avec son homologue californien - a annoncé mardi qu'elle pourrait faire appel.

La décision de justive a fait s'envoler les actions T-Mobile US et Sprint à la Bourse de New York : la première gagnait plus de 10% en milieu de séance, la seconde bondissait de 70%.

Sur le même sujet

A lire aussi