Airbus met fin à une longue période d’incertitude judiciaire

le 29/01/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe a trouvé un accord de principe avec le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis sur des affaires de corruption. Il provisionnera 3,6 milliards d'euros.

Trois ans et demi après l’ouverture des premières investigations, Airbus a confirmé hier avoir trouvé un accord de principe avec le Royaume-Uni (Serious fraud office), la France (Parquet national financier) et les Etats-Unis en vue de mettre fin à des enquêtes afférentes à des soupçons de pots-de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi