Le successeur du document de référence met en valeur la gestion des risques

le 20/01/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le «document d’enregistrement universel» donnera à ses lecteurs plus de visibilité sur les risques propres à l’entreprise.

Le document de référence est mort, vive l’URD (universal registration document) ! A l’heure de la finalisation des comptes 2019, les émetteurs doivent pour la première fois utiliser ce «document d’enregistrement universel», instauré par le règlement européen «Prospectus 3» entré en vigueur en...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi