Fiat soupçonné par le fisc italien d'avoir sous-évalué Chrysler

le 06/12/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les autorités fiscales italiennes soupçonnent Fiat d'avoir sous-évalué Chrysler de 5,6 milliards d'euros lors du rachat du groupe pour payer moins d'impôt, ce que conteste le constructeur automobile italo-américain, selon l'agence Bloomberg, qui a pu consulter le rapport du fisc italien. Le...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi