Dassault Systèmes casse sa tirelire pour Medidata

le 12/06/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Dassault Systèmes casse sa tirelire pour Medidata
(rea)

Dassault Systèmes a annoncé ce matin un accord définitif en vue d'acquérir  la société technologique américaine Medidata pour une valeur d'entreprise de 5,8 milliards de dollars (environ 5,1 milliards d'euros), signant ainsi la plus grosse acquisition de son histoire. La transaction, entièrement en numéraire au prix de 92,25 dollars par action, a été approuvée à l'unanimité par les conseils d'administration des deux sociétés, a indiqué l'éditeur de progiciels français. Sa finalisation est attendue au cours du dernier trimestre de 2019, sous réserve de l'approbation de la majorité des actionnaires de la cible et de la levée de conditions réglementaires.

Medidata propose des solutions logicielles à destination des professionnels de la recherche médicale afin d'optimiser les essais cliniques, ainsi que des services de back-office. La société, basée à New York, a réalisé un chiffre d'affaires de 636 millions de dollars auprès de 1.300 clients en 2018.

«La position de leader de Medidata dans les essais cliniques complète nos solutions pour les Sciences de la Vie sur la plate-forme collaborative 3DEXPERIENCE», a commenté Bernard Charlès, directeur général de Dassault Systèmes, cité dans le communiqué. «La récente expansion de Medidata dans l'analyse des données réelles couplée à la puissance de la modélisation et de la simulation démontre la capacité des environnements virtuels à servir de catalyseur pour la prochaine génération de thérapies incluant le patient», a-t-il ajouté. Avec cette acquisition, l'industrie des sciences de la vie deviendra le deuxième marché de Dassault Systèmes derrière les transports.

Dassault Systèmes financera l'opération grâce à sa trésorerie disponible pour environ 1,3 milliard d'euros et par de la dette pour le solde. Pascal Daloz, directeur général adjoint, responsable des affaires financières et de la stratégie du groupe, a précisé lors d'une conférence téléphonique que l'opération serait relutive sur le bénéfice en 2020. Le groupe évaluera les synergies attendues lors de la publication de ses résultats du troisième trimestre 2019.

A la Bourse de Paris, cette annonce ne suscite pas l'enthousiasme des investisseurs. En milieu de journée, le titre Dassault Systèmes plie de 0,92%, à 135,20 euros.

L'acquisition de Medidata constitue «un gros morceau à avaler» pour Dassault Systèmes et crée des risques d'intégration, estime Grégory Ramirez, analyste chez Bryan Garnier. «L'acquisition de Medidata nécessiterait de lever de la dette et ce serait la première fois depuis que Dassault Systèmes est coté en Bourse - soit depuis 1996 - que l'entreprise serait en position d'endettement net», ajoute l'analyste.

Sur le même sujet

A lire aussi