La transmission du savoir-faire est délicate dans le M&A

le 24/05/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les savoir-faire commerciaux ou organisationnels, qui ne sont pas brevetables, sont de surcroît souvent disséminés au sein de l’entreprise.

La difficulté à valoriser un savoir-faire lors de fusions et acquisitions (M&A) est particulièrement grande lorsque cet actif incorporel ne peut pas faire l’objet d’un dépôt de titre de propriété industrielle inscrit au bilan. C’est le cas des savoir-faire commerciaux ou organisationnels, qui...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi