L’accident de Samarco, au Brésil, revient hanter BHP

le 09/05/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe minier est la cible d’une «class action» britannique lui réclamant 5 milliards de dollars en dommages et intérêts.

Trois ans et demi après la rupture du barrage minier de Samarco, au Brésil, BHP est rattrapé par les conséquences judiciaires de la plus importante catastrophe environnementale de ce pays. Le groupe anglo-australien est confronté à une plainte en nom collectif (class action) déposée mardi au...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi