La concentration des télécoms américaines se heurte à des freins politiques

le 15/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

T-Mobile US et Sprint peinent à convaincre les élus, par ailleurs inquiets du risque chinois.

Annoncée en avril 2018, l’acquisition de Sprint par T-Mobile US pour 26,5 milliards de dollars (23,5 milliards d’euros) doit surmonter les réticences grandissantes de la Chambre des représentants passée en novembre dernier aux mains des élus démocrates. Lors d’une audition tenue mercredi devant...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi