L’usage du cash de Shell suscite des interrogations

le 01/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La major a généré 53 milliards de dollars de cash-flows en 2018, de quoi largement payer ses dividendes et sa dette. Mais le groupe hésite à accélérer ses investissements.

Première major à publier ses résultats 2018, avant Exxon et Chevron aujourd’hui, Royal Dutch Shell a envoyé un message parfaitement clair hier : le secteur pétrolier se porte bien. La compagnie anglo-néerlandaise a dégagé, l’an dernier, les meilleurs résultats de ces quatre dernières années....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi