Les commandes d'ATR ont été divisées par deux l’an dernier

le 31/01/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le constructeur européen de turbopropulseurs ATR a annoncé aujourd’hui avoir signé 52 commandes fermes d'appareils en 2018, soit une baisse de plus de moitié par rapport à l'année précédente (113 unités). L'avionneur, détenu à parité par Airbus et l'italien Leonardo, a livré 76 appareils - non...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi