TIM devra revoir le projet de réorganisation de ses activités fixes

le 22/01/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le refus du régulateur italien d’avaliser la séparation volontaire des infrastructures fixes de l’opérateur ouvre la voie à leur scission totale.

Confronté à une médiocre performance de ses activités sur son marché domestique, Telecom Italia (TIM) ne pourra pas compter en l’état actuel sur l’appui du régulateur italien des télécoms. Dans un avis préliminaire publié dimanche, l’autorité du secteur (Agcom) a fait savoir qu’elle s’opposait au...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi