Les pétroliers européens sont bien armés contre les aléas

le 08/01/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le secteur devrait tirer parti d’une valorisation attrayante combinée à une génération de cash-flow libre qui restera élevée cette année.

Les tensions commerciales sino-américaines, la hausse des taux d'intérêt et la volatilité des marchés actions ont contribué à faire chuter les prix du pétrole de 25% en 2018, le Brent de mer du Nord affichant ainsi son premier recul annuel depuis 2015. En dépit de vents contraires sur le plan...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi