Consolis renonce à son projet d’introduction en Bourse

le 23/10/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Consolis renonce à son projet d’introduction en Bourse
(DR)

La correction des marchés actions a eu raison des ambitions boursières de Consolis. Le fabricant de béton préfabriqué renonce à son projet d’introduction à la Bourse de Paris, a appris L’Agefi«Consolis et son actionnaire majoritaire Bain Capital observent que les conditions de marché se sont dégradées et ne sont pas adéquates pour le projet d’introduction en bourse», explique un porte-parole du groupe. «On se donne donc le temps de réévaluer le calendrier de cette opération stratégique, qui ne revêt aucun caractère d'urgence», ajoute le porte-parole. Consolis avait déposé son document de base fin septembre mais n’avait pas encore lancé la période de souscription.

Initialement envisagée avant la fin de l’année, l’introduction en Bourse prévoyait une augmentation de capital d’environ 135 millions d’euros bruts et la vente d’une participation par Bain Capital. Ce dernier a acquis 95% du capital de Consolis en avril 2017 auprès de LBO France. La transaction avait été réalisée à une valeur de 550 millions d’euros dette comprise, soit environ 7,2 fois l’Ebitda.

En 2017, Consolis a dégagé un Ebitda ajusté de 115 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 1,44 milliard d’euros. Elle vise entre 140 et 150 millions d’Ebitda ajusté pour 2018, un objectif confirmé aujourd'hui par le groupe.

Consolis allonge ainsi la liste des sociétés à avoir renoncé à entrer à la Bourse de Paris cette année. Au premier semestre, Novares, Delachaux et Autodis ont eu aussi rebroussé chemin. Seul Neoen est parvenu à passer entre les gouttes depuis cet été. D’autres projets d’IPO ont également été annulés en Europe, comme celui de LeasePlan aux Pays-Bas ou de Cepsa en Espagne.

Sur le même sujet

A lire aussi