Uber met sous pression la foodtech européenne

le 21/09/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Uber met sous pression la foodtech européenne
(Bloomberg)

Uber fait craindre une montée de la concurrence dans les services de livraison de repas. Les actions du britannique Just Eat et de l'allemand Delivery Hero sont en nette baisse ce matin sur leur marché respectif à la suite d'une information de Bloomberg indiquant qu'Uber discute du rachat de Deliveroo. A Londres, le cours de Just Eat chute de 7,40% en fin de matinée, tandis que Delivery Hero cède un peu plus de 2% à Francfort. Deliveroo est le principal concurrent de Just Eat au Royaume-Uni.​​

Deliveroo a été valorisé plus de 2 milliards de dollars (1,7 milliard d'euros) l'an dernier à l'occasion d'une levée de fonds de 385 millions de dollars (322 millions d'euros) auprès de plusieurs investisseurs. T. Row Price Associates et Fidelity Management & Research avaient profité de cette opération pour entrer au tour de table aux côtés de DST Global, General Catalyst, Index Ventures ou Accel Partners​.

Une éventuelle offre d'Uber devrait être sensiblement supérieure à ce montant de 2 milliards de dollars pour convaincre Deliveroo et ses propriétaires, qui jusqu'ici se sont montrés attachés à l'indépendance de la société. De ce fait, il est possible que les négociations se terminent sans accord, selon Bloomberg.​​

Deliveroo avait indiqué en juillet qu'il n'excluait pas une introduction en Bourse mais qu'il n'était pas pressé. Depuis son lancement à Londres en 2013, Deliveroo a conquis 11 autres marchés, dont la France, et promet de nouvelles implantations pour bientôt.

Sur le même sujet

A lire aussi