Elon Musk fait volte-face pour Tesla

le 27/08/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le PDG du groupe de voitures électriques renonce à son projet de retrait de la cote pour éviter de distraire la société de ses priorités.

Tesla voitures électriques : showroom à New York
(Bloomberg.)

Elon Musk n’est pas à un tête-à-queue près. Le co-fondateur, PDG et premier actionnaire de Tesla a annoncé dans la nuit de vendredi à samedi, qu'il renonçait à retirer le constructeur automobile de la Bourse. « Je pense que la meilleure voie pour Tesla est de rester coté », a déclaré le dirigeant dans un billet posté sur le blog du site internet du groupe. Elon Musk a précisé qu’il avait informé le conseil d'administration de sa position jeudi soir alors que ce dernier avait commencé à travailler sur les modalités d’un possible retrait de la cote. « Nous soutenons pleinement Elon, qui continuera à diriger la société », ont déclaré les administrateurs de Tesla dans un communiqué distinct. Le comité spécial créé pour étudier le projet de retrait la cote a mis fin à ses travaux.

Alors qu’il y a dix jours il expliquait avoir les moyens de sécuriser le financement d’un tel projet, notamment en s’appuyant sur le fonds souverain saoudien, le co-fondateur de Tesla indique avoir pris sa décision en faveur d'un maintien en Bourse après s'être entretenu avec de grands et petits actionnaires et après avoir réalisé que le projet risquait de perturber la montée en puissance de la production du dernier modèle du constructeur, un élément clé de la stratégie de Tesla. « Je savais que le processus de retrait de la cote serait difficile, mais il est clair qu'il demanderait encore plus de temps et d'attention que prévu initialement », écrit Elon Musk.

Lancée le 7 août dernier via un simple tweet, l'idée d'un retrait de la cote à 420 dollars par action, qui aurait valorisé Tesla à plus de 70 milliards de dollars, avait laissé perplexes les investisseurs. Ils s'interrogeaient sur les modalités financières d’une telle opération alors que Tesla perd de l'argent et consomme encore énormément de trésorerie. Un retrait de la cote financé par endettement paraissait totalement impossible. La Securities and exchange commission (SEC) s'est également saisi du dossier et enquête sur le tweet d’Elon Musk, publié en pleine séance. Selon le Wall Street Journal, la SEC enquêtait déjà depuis plusieurs mois sur la communication financière de Tesla.

L'action Tesla avait bondi de 10% le 7 août, après le tweet d'Elon Musk. Mais rapidement, les doutes avaient pris le dessus sur le sérieux d'une telle annonce. Elle a depuis reperdu 15%, retombant à 322 dollars, en-dessous du cours constaté avant le tweet d'Elon Musk.

Sur le même sujet

A lire aussi