L’IPO de China Tower brave des vents contraires à la Bourse de Hong Kong

le 08/08/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Malgré la fixation du prix en bas de la fourchette, la première cotation aujourd'hui du groupe d'infrastructures de télécoms chinois s'annonce compliquée.

L’IPO de China Tower brave des vents contraires à la Bourse de Hong Kong
(Edwige Murguet)

Ni le contexte commercial international tendu, ni la petite forme de l’indice Hang Seng depuis le début de l’été (-3,5% en un mois) ne parviennent à refroidir les envies d’introduction à la Bourse de Hong Kong. China Tower, groupe chinois d’infrastructures de téléphonie mobile, fait ses débuts aujourd’hui. Le montant du placement, qui frôle les 7 milliards de dollars américains, fait de l’opération la plus importante IPO au monde depuis celle de Postal Savings Bank of China en 2016. Elle permet aussi à la Bourse de Hong Kong de battre des records. Depuis le début de l’année, 22,4 milliards de dollars ont été levés sur ce marché, du jamais vu à ce stade de l'année, selon les données de Thomson Reuters. Dans le même temps, les levées de capitaux à New York ont atteint 20,6 milliards de dollars.

Les investisseurs particuliers
ont peu suivi

China Tower constitue un test important pour la solidité de la Bourse de Hong Kong, après que plusieurs autres IPO emblématiques ont connu des débuts compliqués. Le cours de Bourse du fabricant de téléphones mobiles Xiaomi n’a progressé que de 2,5% depuis l’IPO du 9 juillet dernier. Ascletis Pharma, première société de biotechnologie à profiter des nouvelles règles d’IPO pour ce secteur, a chuté de 16% depuis sa première cotation le 1er août.

Les premières indications laissent supposer une arrivée en Bourse compliquée pour China Tower, dont les actions ont déjà été placées en bas de fourchette à 1,26 dollar hongkongais. Hier, sur le marché gris, la plate-forme de trading Philip Securities entrevoyait un début de cotation autour de 1,24 dollar. Les investisseurs particuliers ont peu suivi l’opération : leur demande n’a représenté que 1,36 fois l’offre de titres, soit le plus faible taux de souscription pour une IPO d’un montant supérieur à 3 milliards de dollars à Hong Kong depuis 1999, selon Bloomberg.

Cette année, 159 sociétés ont déposé une demande d'inscription à la cote du premier marché de la Bourse de Hong Kong, avec la perspective de faire de 2018 l'année la plus active en matière d’introductions en bourse depuis au moins dix ans, selon les données de Hong Kong Exchanges and Clearing.

Sur le même sujet

A lire aussi