La réforme de l’audit divise entreprises et commissaires aux comptes

le 21/02/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le relèvement des seuils pourrait entraîner la fermeture de milliers de cabinets de CAC. Les entreprises plébiscitent un allègement des charges.

L’inquiétude gagne les commissaires aux comptes (CAC). Dans le sillage de la réforme européenne de l’audit qui rend obligatoire l’intervention d’un CAC en fonction de seuils de taille d’entreprise plus élevés que ceux pratiqués en France, la Chancellerie a confié, conjointement avec Bercy, une...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi