Johnson & Johnson est condamné pour son talc

le 22/08/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société pharmaceutique Johnson & Johnson a été condamné par un tribunal de Los Angeles à verser 417 millions de dollars (353 millions d’euros) à une femme de 62 ans qui reprochait au talc vendu par la compagnie d’avoir causé son cancer des ovaires. Le jury a reconnu Johnson & Johnson...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi