La nationalisation de STX France durcit le climat des affaires franco-italien

le 28/07/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La porte reste ouverte à une entrée de Fincantieri au capital des chantiers navals.

L’élection d’Emmanuel Macron à l’Elysée suscite les attentes d’une reprise des privatisations, ADP en tête. Mais la première décision de politique industrielle du nouveau président est une nationalisation, celle des chantiers navals STX France, pour éviter une prise de contrôle de l’entreprise...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi