Lactalis n’a pas encore partie gagnée sur Parmalat

le 10/03/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe laitier a relevé le prix de son OPA sur sa filiale italienne. Mais Amber, le principal actionnaire minoritaire, juge l'effort insuffisant.

Lactalis veut en finir avec Parmalat. Bloqué par la résistance de plusieurs actionnaires minoritaires, dont Amber Fund, le groupe laitier français a relevé le prix de son offre publique d’achat sur sa filiale italienne qu’il espère retirer de la Bourse de Milan. Lactalis propose désormais 3 euros...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi