Les dépréciations creusent les pertes d’E.ON

le 09/11/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

E.ON a creusé ses pertes au troisième trimestre en raisons d'une nouvelle dépréciation de la valeur de sa filiale d'énergies conventionelles Uniper. Le premier producteur allemand d'électricité a perdu 9,3 milliards d'euros au cours des neuf premiers mois de l'année, contre une perte de 5,67...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi