Le secteur du luxe pâtit des conditions de marché difficiles et incertaines

le 15/09/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Richemont anticipe une chute de 45% de son bénéfice opérationnel au premier semestre. Hermès abandonne son objectif de ventes à moyen terme.

Le luxe se prépare à des jours plus difficiles. Richemont et Hermès, deux poids lourds du secteur, ont jeté hier un froid en reculant respectivement de 3,93% et de 8,80% en Bourse. A l’occasion de ses semestriels, le groupe français a annoncé qu’il ne chiffrerait plus son objectif de croissance...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi