La restructuration de dette d’Oi échauffe les esprits

le 25/07/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Alors que les enchères sur les CDS du groupe brésilien se sont tenues le 21 juillet, deux groupes de créanciers obligataires s'opposent sur la marche à suivre.

L’hypothèse de pertes massives se confirme pour les créanciers d’Oi. Le règlement des contrats de protection contre le risque de défaut (CDS) de l’opérateur télécoms brésilien est intervenu le 21 juillet. Administrée par Markit et Creditex, l’enchère a fait ressortir une valeur de 20% du pair...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi