La direction d’EDF défend l’intérêt d’Hinkley Point

le 13/05/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Il en va de la crédibilité du groupe, a lancé le PDG de l'électricien lors de l'AG. La direction affirme pouvoir tenir les délais et les coûts du chantier britannique.

Dans le nucléaire, les aléas coûtent cher. EDF a annoncé hier que les besoins de financement du chantier d’Hinkley Point C pourraient monter jusqu’à 20,7 milliards de livres (26,3 milliards d’euros), soit 2,7 milliards de livres de plus que l’enveloppe de 18 milliards en nominal. Ces 15%...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi