Mitsubishi peine à évaluer la portée de son scandale

le 28/04/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le constructeur automobile japonais, dont l’histoire est jalonnée d’affaires de dissimulation, a déjà perdu plus de la moitié de sa valeur en bourse.

Mitsubishi Motors se prépare au pire une semaine après avoir admis une falsification de grande ampleur de ses tests de consommation et d’économies de carburant. A l’occasion de la publication de ses comptes annuels 2015/2016 (clos fin mars), le constructeur japonais a indiqué hier qu’il avait...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi