Les télécoms français sont condamnés à la concurrence

le 05/04/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'échec du projet de rachat de Bouygues Telecom a fait perdre neuf milliards d'euros de capitalisation boursière au secteur hier. La concurrence va rester vive.

Les télécoms français sont condamnés à la concurrence
Ce rapprochement avorté entre opérateurs téléphoniques français risque fort d’exacerber l’agressivité tarifaire.
(Photo Bloomberg.)
Jardiland, le nom de code du projet de consolidation des télécoms français, offrait hier un paysage de désolation. L’abandon du projet de rachat de Bouygues Telecom par Orange a fait perdre 11% de capitalisation boursière cumulée au secteur, soit 9 milliards d’euros en valeur absolue....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi