XPO Logistics, l’acquéreur de Norbert Dentressangle, s’attaque à Elliott

le 10/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe américain reproche au fonds activiste l’opacité des conditions de son entrée au capital du transporteur français. Il marque déjà un point.

Guerre ouverte entre XPO Logistics et Elliott Capital. Le groupe américain, qui est en train de racheter le transporteur français Norbert Dentressangle, attaque devant les tribunaux français le fonds activiste.

Sur requête de XPO, le président du tribunal de commerce de Paris a interdit à Elliott Capital et à ses fonds affiliés de transférer leur participation acquise dans Norbert Dentressangle «à quiconque à l’exception de XPO». Selon la dernière déclaration faite auprès de l’AMF, le 8 juillet dernier, Elliott détient 7,59% du capital de Norbert Dentressangle. Après l’annonce fin avril du rachat du transporteur français par XPO pour 3,24 milliards d’euros, le fonds activiste est entré au capital du groupe français via l’acquisition d’instruments dérivés (CFD), dont un certain nombre au-dessus du prix d’offre de 217,50 euros par action. Elliott a déclaré à l’AMF le 24 juin avoir franchi le seuil de 5% via des CFD, et le 7 juillet il a annoncé la cession de ses CFD et l’acquisition concomitante d’actions Norbert Dentressangle, l’une et l’autre au prix unitaire de 217,50 euros.

Toutefois, Elliott n’a pas fait de déclaration d’intention, ce qu’exige pourtant la réglementation. De plus, Elliott a fait preuve d’opacité sur le coût réel et les conditions d’acquisition de ses titres, selon XPO, en agissant via des intermédiaires qui ont payé plus de 217,50 euros par action, alors qu’Elliott déclare de son côté à l’AMF un prix d’achat unitaire de 217,50 euros.

Pour sa part, XPO a rappelé qu’il n’avait pas l’intention de relever le prix de son offre, reconnu équitable par l’expert indépendant, correspondant au prix offert à la famille Dentressangle pour l’acquisition de son bloc de 68%, et présentant une prime de 38% sur le cours précédant l’annonce de l’opération.

L’injonction restera en vigueur jusqu’à l’issue de l’action en référé qui va être engagée par XPO, dans laquelle une audience est prévue le 23 juillet 2015. XPO compte demander le maintien de cette injonction jusqu’à l’issue de la procédure sur le fond.

En attendant, l’OPA de XPO sur Norbert Dentressangle est ouverte jusqu’au 17 juillet inclus. Comme il s’agit d’une OPA simplifiée, elle ne sera pas rouverte dans la foulée. Faute de pouvoir ramasser au moins 95% du capital, l’acquéreur ne pourra pas sortir la société française de la cote.

A lire aussi