Quick négocie avec ses créanciers

le 04/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Souffrant de ses mauvais résultats au premier semestre 2015, la chaîne de restauration rapide pourrait rompre une clause de son contrat de crédit à la fin de l’année et préfère anticiper en sollicitant un waiver. Un plan d’économies et de cessions est également prévu.

A lire aussi