Le Noble Age parachève son financement avec un Euro PP

le 06/08/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe de maisons de retraite a émis un placement privé obligataire de 31,2 millions d'euros en complément d'un crédit syndiqué et de billets de trésorerie.

Le Noble Age a achevé fin juillet le chantier de son refinancement, destiné à appuyer le déploiement de son plan stratégique «Grandir ensemble 2017». Epaulé par Bfinance, le groupe de maisons de retraite a élaboré un plan à trois étages, conclu le 31 juillet par la signature d’un placement privé obligataire (Euro PP) de 31,2 millions d’euros à 7 ans, souscrit par trois investisseurs. 

Ce placement complète un crédit syndiqué inaugural de 150 millions d’euros à 5 ans, conclu auprès d’un pool bancaire de sept partenaires destiné à refinancer des lignes bilatérales, ainsi qu’un programme de billets de trésorerie de 120 millions d’euros agréé par la Banque de France.

«Nous disposons désormais d’une structure de financement diversifiée et parfaitement adaptée à nos différents besoins. Le crédit syndiqué pour l’achat des fonds de commerce, les billets de trésorerie pour les besoins de court terme de portages et travaux immobiliers, et l’Euro PP pour les dépenses corporates telles que les fonds de commerce des établissements une fois restructurés», explique Damien Billard, le directeur général délégué en charge des finances du Noble Age. Cette structure permet aussi de régler la question de la ligne d’obligations convertibles (Ornane) qui arrive à échéance en janvier 2016.

L’opération du Noble Age vient une nouvelle fois confirmer la tendance actuelle qui vise à coupler refinancement bancaire et Euro PP. «La négociation en parallèle du crédit syndiqué et de l’Euro PP permet d’assurer un rang pari passu entre les différentes catégories de créanciers. Dans le cas du Noble Age, bien que la négociation ait été menée en parallèle, la signature du placement privé est intervenue avec quelques semaines de décalage par rapport au closing du crédit syndiqué inaugural, qui constitue la colonne vertébrale des financements du groupe. Cela a apporté une garantie supplémentaire aux investisseurs obligataires», indique Carole Agard, directeur global capital markets à la Société Générale, chef de file de l’Euro PP du Noble Age.

A 31,5 millions d’euros, l’Euro PP reste marginal par rapport au crédit syndiqué. «Nous ne souhaitions pas surdimensionner l’Euro PP par rapport à nos besoins. Il permet de faire référence avec la possibilité de s’appuyer sur ce travail inaugural pour procéder, à moyen terme, à une seconde émission», annonce Damien Billard.

Placements privés Euro PP. Illustration La Graphique.
ZOOM
Placements privés Euro PP. Illustration La Graphique.

A lire aussi