Latécoère reprend son vol sous la houlette des fonds Apollo et Monarch

le 04/05/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les fonds propres de l’équipementier seront renforcés à hauteur de 278 millions d’euros. Les deux fonds détiendront un minimum de 25% du capital.

Une nouvelle ère débute pour Latécoère sous l’égide d'Apollo et de Monarch. Les deux fonds et les autres créanciers, représentant ensemble 88% du crédit syndiqué de 278 millions d’euros, ont trouvé un accord avec l'équipementier aéronautique.

Les fonds propres du groupe seront renforcés de 278 millions. D’une part, une augmentation de capital réservée par compensation de créances pour 55,6 millions d’euros se fera au prix unitaire de 8,06 euros. D’autre part, une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS), à raison de 4 actions nouvelles pour 1 action existante, de 222,5 millions sera proposée au prix de 3 euros par action. L’opération est garantie à 100% par les créanciers.

«Après le succès du redressement de Constellium, nous avons acquis une expérience dans l’aérospatial, essentielle pour aider au redressement de Latécoère, explique Jean-Luc Allavena, associé du fonds Apollo Management. Nous avons la volonté d’accompagner le groupe à long terme, notamment dans ses projets d’investissements et d’acquisitions». Apollo et Monarch, qui disposeront de 5 à 6 des 11 sièges du conseil, ont demandé à passer d’une structure à directoire et conseil de surveillance, à un conseil d’administration, en conservant la même équipe. Frédéric Michelland, patron exécutif arrivé fin 2013 veut recentrer le groupe vers des activités à plus forte valeur ajoutée. Sa stratégie s’est déjà traduite par une hausse de 0,4 point de la marge opérationnelle à 5,6% en 2014.

Les fonds levés seront consacrés à la réduction de la dette à hauteur de 178 millions d’euros, et au plan de développement pour 100 millions. La dette résiduelle de 100 millions sera rééchelonnée sur cinq ans et amortie en fonction du profil de cash-flow.

Après l’augmentation de capital réservée, les créanciers détiendront 37,4% du capital (25,1% pour Apollo et Monarch). Une participation qui pourrait monter jusqu’à 87,5% si aucun actionnaire ne participait à l’augmentation de capital avec DPS. Mais Salvepar et le fonds salariés FCPE B ont déjà annoncé leur soutien à cette restructuration. Un actionnaire qui ne participerait pas serait dilué de 37% à 88%.

Dans l’attente de l’accord de l’ensemble des créanciers, de l’autorisation par l’AMF donnée à Apollo et Monarch de ne pas déposer une offre publique, de l’avis de l’expert indépendant attendu mi-mai, l’AG se réunira fin juin pour voter ces autorisations.

A lire aussi