Saint-Gobain se donne plus de temps pour conclure la reprise de Sika

le 08/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe français et la famille Burkard, qui détient la holding de contrôle, ont prolongé de six mois la date de validité de l'accord.

Saint-Gobain est prêt à se donner du temps pour mener à bien son projet de rachat de la holding de contrôle de Sika. Le spécialiste français des matériaux de construction a prolongé de six mois la date de validité de son accord avec la famille Burkard, dont la holding SWH (Schenker-Winkler Holding) détient 16,1% du capital et 52,4% des droits de vote. Les deux parties sont prêtes à patienter jusqu'au 30 juin 2016. «A cette date, Saint-Gobain aura la possibilité de prolonger l'accord», a prévenu le groupe dans un communiqué diffusé mardi soir.

«Saint-Gobain est déterminé à mener à bien cette opération et engagé sur une stratégie de long terme. Nous saurons patienter s'il le faut», a expliqué une porte-parole du groupe. Ce dernier a reçu fin mars le soutien public de son premier actionnaire, la société d'investissement Wendel. «Sika est une superbe entreprise (...) Le projet stratégique d'en prendre le contrôle nous séduit tout à fait», a déclaré Frédéric Lemoine, le président du directoire de Wendel, lors de la présentation de ses résultats annuels.

L'accord conclu en décembre dernier entre Saint-Gobain et SWH pour 2,75 milliards de francs suisses (2,6 milliards d'euros environ au cours actuel) est vivement contesté par la direction du groupe suisse. «Le conseil d'administration de Sika est face à ses responsabilités avant l'assemblée générale du 14 avril pour ne pas prendre de décisions qui vont contre le droit», a ajouté la porte-parole.

Un groupe d'actionnaires, composé de Bill and Melinda Gates Foundation Trust, Cascade Investment, Fidelity Worldwide Investment et Threadneedle Investments, demandera lors de cette AG qui s'annonce électrique qu'un contrôle spécial soit conduit sur les événements qui ont conduit à l'annonce de la transaction prévue par SWH et Saint-Gobain.

Cet audit spécial devra en particulier déterminer si «les représentants de SWH au sein du conseil d'administration ont communiqué des informations non publiques aux actionnaires vendeurs et à Saint-Gobain». Certains de ses actionnaires - Bill and Melinda Gates Foundation Trust et Cascade Investment - ont été déboutés par la Commission suisse des OPA de leur demande visant à contraindre Saint-Gobain à lancer une offre publique d'achat sur Sika. Ils ont annoncé leur intention de faire appel.

A lire aussi