Glencore se distingue de ses concurrents grâce à ses activités de courtage

le 04/03/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La volatilité du prix des matières premières a permis au résultat d'exploitation des activités de trading du groupe de progresser de 18% en 2014.

Les activités historiques de courtage de Glencore ont sauvé son année 2014. La volatilité observée sur de nombreux marchés de matières premières a même permis à la division marketing du groupe de réaliser sa meilleure performance depuis 2008. Les activités de courtage ont dégagé un résultat d’exploitation de 2,8 milliards de dollars en 2014, 18% de mieux qu’en 2013. La hausse provient uniquement de la division de produits agricoles.

Son résultat d’exploitation a plus que quadruplé à 850 millions de dollars, grâce notamment à l’intégration du canadien Viterra acquis en 2013. A côté, le résultat d’exploitation de la division minière a chuté de 23% en 2014 à 3,9 milliards de dollars.

En cumulé, l’Ebitda du groupe a plié de 2% en 2014, à 12,8 milliards de dollars. Celui de son concurrent BHP Billiton a baissé de 12%. «Une fois encore, nous démontrons que l’activité de trading sait résister aux mouvements de prix», se félicite Ivan Glasenberg, le directeur général de Glencore. Selon lui, la division courtage pourrait se rapprocher, voire dépasser, cette année son record de 3,7 milliards de dollars.

Moins gourmand en capitaux que l’activité minière, qui plus est à l’origine de 1,1 milliard de dollars de dépréciations d’actifs en 2014, le trading permet à Glencore de dégager plus de cash flows que ses grands concurrents miniers. Rapporté au cours de Bourse, le rendement du cash flow libre de Glencore avoisine les 13%, deux fois plus que celui de Rio Tinto et trois fois plus que celui de BHP Billiton. Récemment, les analystes d’Exane BNP Paribas estimaient que Glencore est le groupe minier qui offre le meilleur potentiel de retour de cash aux actionnaires.

La direction de Glencore n’a pas voulu prolonger le plan de rachats d’action de 1 milliard de dollars lancé en août dernier et déjà réalisé à 93%. Mais Steve Kalmin, le directeur financier, a indiqué hier lors de l'annonce des résultats annuels que le groupe pourrait augmenter son programme au moment des résultats semestriels 2015. Au titre de 2014, Glencore va distribuer un dividende de 18 cents par action, 9% de plus que pour 2013.

A lire aussi