Numericable prendra les commandes de SFR fin novembre

le 30/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le câblo-opérateur a lancé hier son augmentation de capital de 4,7 milliards d’euros. Sa maison mère Altice exercera l’intégralité de ses DPS

Numericable n’a pas perdu de temps. Deux jours après avoir obtenu l’aval de l’Autorité de la concurrence pour racheter SFR, le câblo-opérateur a lancé hier l’augmentation de capital destinée à financer une partie de cette acquisition payée 13,5 milliards d’euros en numéraire. Après les 8,8 milliards levés par endettement au printemps, il récoltera 4,7 milliards d’euros via l’émission de 265,6 millions d’actions nouvelles, sur la base de 15 actions nouvelles pour 7 actions existantes, avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS).

Le prix unitaire de 17,82 euros reflète une décote de 35,1% sur le cours théorique de l’action ex-droit. La souscription aura lieu du 31 octobre au 12 novembre, avec une première cotation des nouveaux titres le 20 novembre. Altice, maison-mère de Numericable, souscrira à l’offre en exerçant la totalité de ses DPS, ce qui correspond à environ 75% du montant de l’émission, le reste étant garanti par un pool bancaire.

«L’augmentation de capital est plus dilutive qu’attendu», jugent les analystes de CM-CIC Securities. En intégrant l’augmentation de capital réservée à Vivendi, qui détiendra 20% de la future entité, «le nombre d’actions sera de 486,9 millions contre 123,9 millions actuellement». Altice contrôlera 60% de Numericable-SFR et 20% du capital sera flottant. Le rachat de SFR sera bouclé à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire de Numericable prévue le 27 novembre.

Alors que la composition exacte du nouveau comité exécutif sera connue mi-novembre, Eric Denoyer, PDG de Numericable et futur DG de Numericable-SFR, a indiqué que Thierry Lemaître, directeur financier du câblo-opérateur, en fera partie, tout comme le DRH de SFR François Rubichon. Les deux sièges réservés à Vivendi au conseil d’administration seront occupés par Jean-René Fourtou et Stéphane Roussel, respectivement président d’honneur et membre du directoire du géant des médias.

Malgré une accélération prévue des investissements, en particulier dans le réseau de SFR, Eric Denoyer a réitéré pour le groupe élargi l’objectif d’une dette nette ramenée à 3 fois l’Ebitda ajusté d’ici à fin 2017, contre 3,6 fois pro forma au 30 septembre. Par ailleurs, les swaps de taux de change pour couvrir la dette émise en dollars, conclus sur la base d’un euro pour 1,3827 dollar, sont résiliables en mai 2019. «Si le dollar reste à un niveau élevé, Numericable aura grandement intérêt à refinancer sa dette avant cette échéance», en conclut CM-CIC Securities.

A lire aussi