Sprint va supprimer des postes supplémentaires

le 06/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'opérateur mobile américain, détenu à 80% par Softbank, a du mal à endiguer l'exode de ses abonnés consécutif à une refonte calamiteuse de son réseau. Le groupe, qui a déjà supprimé 330 emplois et fermé 55 boutiques aux Etats-Unis en mars, procède actuellement à une nouvelle vague de réduction des effectifs qui devrait lui coûter 160 millions de dollars de charges, selon un document boursier.

A lire aussi