La probable reconduction d’Henri Proglio à la tête d’EDF attendra quelques jours

le 29/09/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La liste des administrateurs, avec le nom du futur PDG, ne sera arrêtée qu’après le vote de la loi sur la transition énergétique, vers la mi-octobre

Henri Proglio, le PDG d'EDF. Photo Bloomberg.

Le gouvernement prolonge le petit suspense concernant le probable renouvellement d’Henri Proglio à la présidence d’EDF. La ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal, a confirmé dimanche matin que cette question serait traitée après le vote de la loi sur la transition énergétique. «Je souhaite en effet qu'il n'y ait pas d'interférence et de polémique autour d'une nomination et de la redéfinition d'une gouvernance d'EDF et le débat parlementaire», a expliqué Ségolène Royal au «Grand Rendez-vous» Europe 1-Le Monde-iTélé. «Cette question sera traitée après le débat de fond et le vote de la loi sur la transition énergétique», a-t-elle précisé, sans vouloir en «dire plus» sur l'éventuelle reconduction du mandat d'Henri Proglio à la tête d'EDF. La ministre de l’Energie s’était déjà prononcée à plusieurs reprises en faveur d’un tel report.

Alors qu’il avait prévu de se réunir samedi, sous la direction de Bruno Lafont, le comité des nominations du conseil d’administration d’EDF devra donc patienter avant d’arrêter sa liste de candidats à la présidence. Le mandat d’Henri Proglio arrivant à échéance le samedi 22 novembre, l’assemblée générale (AG) devra donc se tenir avant. Elle était initialement prévue pour le 14 novembre. En plus du PDG, l’AG doit renouveler les mandats des 17 autres administrateurs, dont les 6 nommés par l’Etat, premier actionnaire avec un peu plus de 84% du capital.

Selon la loi, l’avis de réunion de l’AG doit être publié au bulletin des annonces légales au moins 35 jours avant la date de l’assemblée, soit au plus tard le 17 octobre, en supposant que l’AG se tienne le vendredi 21 novembre. L’avis de convocation, avec les textes des différentes résolutions soumises aux actionnaires, doit pour sa part être publié au moins 15 jours avant l’AG.

Le calendrier s’annonce donc relativement serré. La loi sur la transition énergétique doit être examinée jusqu’au 14 octobre par les députés avant de passer pour une lecture au Sénat. Ce délai relativement court, et la concomitance de la loi sur la transition énergétique où EDF jouera un rôle pivot, plaide pour Henri Proglio afin d’éviter une crise à la tête du groupe en plein examen du texte. En revanche, s’il est réélu, celui-ci ne pourra pas aller au bout de son second mandat car il atteindra le 29 juin 2017 la limite d'âge de 68 ans prévue par les statuts d'EDF. Il sera donc réputé démissionnaire d'office à cette date.

A lire aussi