Le groupe de centres commerciaux Emaar confirme le renouveau de Dubaï

le 23/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Annoncée pour septembre sur le Dubai Financial Market, sa mise en Bourse constituera la plus importante IPO de la région depuis 2008

Le plus grand centre commercial du monde, le Dubaï Mall et ses 75 millions de visiteurs par an, sera bientôt coté en Bourse. Son propriétaire, Emaar, a sélectionné Morgan Stanley et JPMorgan pour diriger son projet d’IPO sur le Dubai Financial Market, indique Bloomberg. BoA Merrill Lynch, HSBC ou Emirates NBD contribueront également à placer les actions. Rothschild est conseil de la société. L’opération pourrait avoir lieu au mois de septembre, après la fin du Ramadan.

Le groupe d’immobilier dubaïote, qui détient des centres commerciaux ou des complexes hôteliers aux Emirats arabes unis et à l’étranger, pourrait ainsi placer entre 25% et 30% du capital de sa division de centres commerciaux. Le montant du placement dépasserait les 2 milliards de dollars, ce qui en ferait la plus importante IPO des places boursières du Moyen-Orient depuis 2008. De quoi confirmer le renouveau de la Bourse de Dubaï, dont l’indice de référence a gagné 44% depuis le début de l’année.

Emaar, qui est déjà lui-même coté sur le Dubai Financial Market, envisageait initialement une cotation sur le Nasdaq de Dubaï et sur le London Stock Exchange pour sa division de centres commerciaux. Mais selon le quotidien des Emirats, The National, le groupe aurait été convaincu de choisir finalement le Dubai Financial Market après avoir obtenu un assouplissement des conditions de mise en Bourse de la part du régulateur des marchés émiratis, la Securities and Commodities Authority. Il aura ainsi moins de contraintes en matière de capital flottant minimum et dans le processus de fixation du prix de vente de ses actions.

Emaar va venir alimenter la reprise des opérations sur les marchés de capitaux de la région. Selon Dealogic, à la mi-mai, les volumes d’equity capital market ont atteint 3,1 milliards de dollars pour la zone Moyen-Orient / Afrique du Nord, soit le montant le plus élevé à ce stade de l’année depuis 2008. Les introductions en Bourse représentent un peu plus des deux tiers de l'activité grâce notamment à l’IPO du qatari Messaieed Petrochemical en janvier pour 888 millions de dollars à elle seule. Aux Emirats, les volumes se sont élevés à 574 millions de dollars, avec trois opérations depuis le début de l’année.

A lire aussi