Les biotechs françaises bénéficient du soutien dans la durée de Bpifrance

le 22/05/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque publique a investi plus de 25 millions d’euros lors de l'IPO de quatre pépites. France Biotech cherche des investisseurs américains

Le secteur français des biotechs profite largement du soutien de l’Etat français via son bras financier Bpifrance. Hier encore, la banque publique d’investissement, via Innobio, est entrée au capital de Lysogène, spécialiste de la thérapie génique pour les maladies neurologiques orphelines, dans le cadre d’un tour de table de 16,5 millions d’euros mené par Sofinnova Partners.

Depuis le début de l’année, Bpifrance a déjà accompagné quatre de ses biotechs en portefeuille pour les mener en Bourse : Genticel (vaccins thérapeutiques), SuperSonic Imagine (échographie) et TxCell (immunothérapie cellulaire de nouvelle génération) en avril, et Oncodesign (recherche de molécules thérapeutiques contre le cancer) en mars. Ces quatre sociétés ont levé respectivement 34,5 millions d’euros, 50 millions, 17,7 millions et 12,8 millions. Pour sa part, Bpifrance a réinvesti globalement plus de 25 millions d’euros dans ces quatre sociétés. La banque publique manifeste ainsi sa volonté de ne pas s’arrêter au stade de l’amorçage en continuant à soutenir les sociétés du secteur, qui pour la plupart ne dégageront pas de chiffre d’affaires et encore moins de résultat d’exploitation avant plusieurs années. Aussi, la communication financière est un «enjeu fondamental» pour les biotechs, expliquait une étude Mazars du mois dernier, rappelant notamment que la politique de rémunération des dirigeants «constitue un levier important, permettant d’asseoir un avantage concurrentiel fort».

Toutefois, Bpifrance ne peut à lui seul soutenir tout le secteur. Début mars, le président de France Biotech, Pierre-Olivier Goineau, s’inquiétait des difficultés de financement des biotechs après la phase d’amorçage, déclarant «on a deux ans pour se préparer […] et pour relancer la machine, sinon on risque d’avoir une catastrophe». D’ailleurs, France Biotech organise le mois prochain ses premiers «French Life Sciences Days» à New York pour présenter les pépites françaises aux investisseurs américains.

Depuis leur introduction, les quatre biotechs soutenus par Bpifrance ont effectué des parcours boursiers divers. Si SuperSonic Imagine et Oncodesign sont restées relativement stables, Genticel a cédé 8%, tandis que TxCell a gagné plus de 10%. Toutefois, il est encore trop tôt pour faire un premier bilan.

A lire aussi