L’AMF veut améliorer le traitement des introductions en Bourse

le 10/03/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Un groupe de travail organisera notamment le calendrier des IPO et les règles d’encadrement du prix. La consultation aura lieu à l’automne

Alors que le marché primaire reprend des couleurs à Paris, l’AMF vient de lancer un groupe de travail sur les introductions en Bourse. Si le calendrier peut paraître surprenant, le régulateur explique que cette réflexion s’inscrit dans le cadre du plan stratégique 2013-2016 –même si ce sujet n’avait pas été explicitement abordé – et invoque la progression du nombre d’introductions en Bourse. Si ce mouvement reste très récent, il pourrait en effet être le déclencheur de cette réflexion.

«L’AMF est débordée et peine à répondre aux très nombreuses demandes de cotation, notamment pour le mois d’avril», confiait récemment à L’Agefi un banquier introducteur. D’ailleurs, l’Autorité rappelle les préoccupations de Place sur les contraintes de délais qui entourent le calendrier des IPO.

Le groupe de travail planchera sur le dispositif réglementaire actuel au regard de la pratique d’autres pays européens et se penchera sur les «questions concrètes soulevées par certains dossiers […] récents». Les 26 membres de ce groupe, présidé par Monique Cohen et Jean-Pierre Hellebuyck, organiseront leurs discussions autour de quatre axes: la structuration des introductions en Bourse; les règles d’encadrement du prix; la présentation des critères d’appréciation de la fourchette de prix; et l’articulation du calendrier des introductions autour de l’élaboration des rapports de recherche et de la publication du document de base.

Les travaux débuteront dans les prochaines semaines, en vue d’une consultation publique à l’automne 2014, et donc d’un rapport définitif avant la fin de l’année.

La dernière modification en la matière date de 2009 avec la possibilité de retenir un prix d’introduction sans visa complémentaire.

A lire aussi