Le premier actionnaire de Numericable prépare aussi son IPO

le 20/11/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe Altice travaille à une mise en Bourse au Luxembourg, a appris L'Agefi. Objectif : trouver de nouvelles ressources pour financer les acquisitions

Le succès de l’introduction en Bourse de Numericable donne des envies à son premier actionnaire, l’homme d’affaires Patrick Drahi, à la tête du groupe Altice via sa holding personnelle Next LP. A l’étude depuis quelques mois, le projet de mise en bourse de son groupe de télécoms est entré dans une phase plus active, a appris L’Agefi.

La direction d’Altice n’a pas répondu aux sollicitations de L’Agefi. Elle reconnaissait toutefois, dans une récente publication financière, envisager de lancer une IPO à court ou moyen terme. L’opération devrait avoir lieu à Luxembourg, pays où est immatriculé Altice.

Après avoir fait appel à plusieurs reprises au marché de la dette high yield, dont une dernière émission de 250 millions d’euros cet été, le groupe doit trouver de nouvelles ressources pour financer sa politique de croissance par acquisitions. Construit initialement autour de différents acteurs du câble en France, pour donner naissance à Numericable, le groupe de Patrick Drahi s’est depuis implanté en Belgique, au Portugal, en Suisse, en Israël et dans les Dom-Tom grâce au rachat en juin dernier d’Outremer Telecom auprès d’Ardian (ex-Axa PE). Il a récemment acquis quelques actifs dans les médias (Ma chaîne sport et SporTV), l’opération réunionnais Mobius et le câblo-opérateur dominicain Tricom.

Au total, sur une base annuelle, Altice VII, la holding qui porte les participations sauf celle dans Numericable, génère dans son périmètre actuel un chiffre d’affaires annuel de 1,47 milliard d’euros et un Ebitda de 573 millions. Elle dégage un cash flow disponible de 291 millions d’euros pour une dette brute de 2,29 milliards. Sur la base des ratios appliqués lors du rachat d’Outremer Telecom, assez proches de ceux utilisés lors de la mise en Bourse de Numericable, soit un peu moins de 9 fois l'Ebitda, les actifs d’Altice VII seraient valorisés 4,8 milliards d’euros, dette comprise.

Pour augmenter la surface financière de la structure promise à la Bourse, Altice VII sera rapprochée de la holding portant la participation de 40% dans Numericable sous une société «parapluie» dénommé Altice Group, dont le capital sera ouvert à de nouveaux actionnaires. Cette réorganisation permettrait de transformer Altice, construit sur un modèle de fonds d’investissement, en un groupe de télécoms plus intégré.

A lire aussi