Korian et Medica créent un leader européen

le 19/11/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le premier absorbera le second en offrant 10 actions Korian pour 11 actions Medica

Korian et Medica créent un leader européen des maisons de retraites.

Evoqué depuis des mois, le mariage entre Korian et Medica est désormais sur les rails. Des actionnaires communs aux deux groupes, comme Monroe ou le Crédit Agricole, ont pu accélérer le mouvement, alors que le marché attendait que les deux partenaires digèrent leurs dernières acquisitions. Dans le cadre d’une fusion-absorption, Korian offrira 10 actions pour 11 actions Medica. Soit une prime de 15% sur la base des cours de vendredi. Une parité «‘fair’ à près de 12 fois le résultat d'exploitation 2014», note Oddo.

Ce rapprochement donnera naissance au premier groupe européen de maisons de retraites, devant Orpea, avec près de 600 établissements, 57.000 lits, et 40.000 salariés sur quatre pays: France (60% du chiffre d’affaires 2012), Allemagne (20%), Italie (12%) et Belgique (8%). Le groupe se fixe pour objectif d’atteindre 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017, contre 2,2 milliards espérés en 2013 et 1,8 milliard réalisé en 2013. Soit une progression de 8,5% par an.

Korian Medica mise d’abord sur son potentiel de croissance interne, avec notamment un pipeline de 7.000 à 8.000 lits sur les deux à trois ans qui viennent, puis sur des acquisitions sur l’un de ses quatre marchés, voire ailleurs, mais a refusé hier d’en dire plus. Le nouvel ensemble estime avoir un niveau de leverage – 3 fois l'Ebitda pour Korian et 3,2 fois pour Medica – «compatible avec la mise en place de financements complémentaires significatifs».

Peu disert sur les effets financiers de ce mariage, Korian Medica chiffre seulement des synergies de coûts, qui devraient atteindre 15 millions d’euros en année pleine, dans trois ans, grâce à la modernisation de la branche sanitaire et aux synergies d’achats et de frais de fonctionnement. Des synergies «limitées» à seulement 0,6% des ventes combinées, note Exane BNP Paribas. «La création de valeur pour Korian serait de 2 euros par action», note Natixis. Korian est conseillé par JPMorgan, BNP Paribas, et CA CIB, tandis que Medica est épaulé par Credit Suisse.

Korian, plus gros en chiffres d’affaires que Medica mais moins bien valorisé, prendra la main du nouvel ensemble. Yann Coléou, 51 ans, directeur général de Korian, deviendra directeur général de Korian Medica, tandis que Jacques Bailet, 61 ans, PDG de Medica, deviendra président de Korian Medica pour une année à l’issue de laquelle il sera remplacé par Christian Chautard, actuel président du conseil de Korian. Le conseil devra comprendre un nombre égal de représentants des grands actionnaires et d’administrateurs indépendants. Le capital sera détenu à plus de 60% par des institutionnels français.

Si les conseils de deux groupes ont approuvé à l’unanimité l’opération, l’Autorité de la concurrence et les actionnaires des deux groupes devront aussi donner leur accord au cours du premier semestre 2014. Avec une détention combinée de seulement 3% des lits en France, le risque d’obligation de cession d’établissements par l’Autorité de la concurrence est très faible. Toutefois, dans un métier où le facteur humain est essentiel, «le personnel devra être convaincu», souligne Exane BNP Paribas

Korian et Medica créent un leader européen des maisons de retraites.
ZOOM
Korian et Medica créent un leader européen des maisons de retraites.

A lire aussi