Rallye profite de ses liens avec Casino pour se financer dans de meilleures conditions

le 26/09/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La holding de tête du distributeur place 375 millions d’euros d’obligations échangeables en actions Casino à 7 ans, pour 300 millions prévus initialement

Rallye, holding de tête de Casino, a placé 375 millions d’euros d’obligations échangeables en actions existantes de sa filiale Casino, pour 300 millions annoncés initialement. L’opération, «très largement sursouscrite, a été couverte dès les 45 premières minutes, avec plus de 300 investisseurs présents, particulièrement des gestions françaises, britanniques et suisses, confie Lionel Palomba, Director Debt Capital Markets France chez Royal Bank of Scotland (RBS). Fort de cet intérêt, nous avons revu le montant à la hausse».

Ces obligations, émises au pair, portent une maturité de sept ans (2 octobre 2020) et offrent un intérêt annuel de 1,00%. Elles seront échangées ou remboursée en espèces, ou un mix des deux au choix de Rallye, à un prix de 109,36% du nominal, dans le bas de la fourchette indicative de 109,36% à 113,31%, soit un rendement annuel de 2,25%.

La valeur nominale de l’obligation fait ressortir une prime de 30% – en haut de la fourchette de 25% à 30% – par rapport au cours de référence de l’action Casino. Tout porteur pourra demander un remboursement anticipé dès le 2 octobre 2018. Le nombre d’actions sous-jacentes devrait représenter 3% du capital social de Casino. L’opération a été dirigée par BNP Paribas, Deutsche Bank et RBS.

Rallye s'appuie sur Casino pour se financer dans des conditions optimales, alors que sa situation financière est relativement tendue. Son taux de financement moyen, de l’ordre de 6%, devrait continuer à baisser. En avril dernier, Rallye avait abondé son placement privé d’échéance 2018 pour 150 millions d’euros, à 3,754%, niveau le plus bas jamais atteint par le groupe, hors obligation échangeable. Au premier semestre, le coût de l’endettement financier net avait bondi de 28% à 407 millions d’euros.

Fin juin 2013, Rallye affichait une dette financière nette de 2,7 milliards d’euros, pour 4,3 milliards d’actifs (dont 93% pour les 48,9% du capital de Casino). Au 25 juillet, l’actif net réévalué ressortait ainsi à 39,9 euros par action, soit une décote de plus de 30% sur le titre Rallye. Depuis le début de l’année, Rallye a gagné 9%, alors que Casino ne prend que 6%.

«Avec la reprise importante des cours de Bourse et le début de la remontée des taux, les émetteurs devraient davantage émettre des titres donnant potentiellement accès au capital (equity linked) et ainsi diversifier leur dette à moindre coût», poursuit Lionel Palomba.

A lire aussi