Le CAC 40 pourrait rester inchangé lors de la révision de septembre

le 29/08/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

STMicro, Veolia Environnement et Accor sont les plus proches de la sortie, tandis que Dassault Systèmes, Sodexo ou Alcatel-Lucent pourraient entrer

En cette période de rentrée, le conseil scientifique des indices de Nyse Euronext s’apprête à réviser, comme chaque année en septembre, le calcul des flottants. Ce pourrait également être l’occasion de modifier la composition du CAC 40. La réponse est espérée le 6 septembre. Déjà en décembre dernier, Alcatel-Lucent avait quitté l’indice phare parisien au profit de Gemalto, et trois mois plus tôt Peugeot avait été remplacé par le chimiste belge Solvay, un an après avoir racheté le français Rhodia.

Le conseil scientifique se fonde sur deux critères pour décider de l’entrée ou de la sortie d’une valeur du CAC 40: la liquidité et la capitalisation flottante (où l’on exclut les participations supérieures à 5% du capital, sauf si elles sont détenues par un organisme de placement collectif ou par un fonds de retraite).

Sur ces bases, STMicroelectronics paraît proche de la sortie avec la plus faible capitalisation de l’indice (5,5 milliards d’euros), soit seulement 3,85 milliards de capitalisation flottante. Derrière se trouvent Veolia Environnement avec 4,41 milliards de capitalisation flottante, Accor avec 4,65 milliards et Bouygues 4,68 milliards. En outre STMicro offre une plus faible liquidité avec un taux de rotation de 3,91 pour mille contre plus de 7 pour mille pour Veolia.

A contrario, du côté des possibles entrées figurent Dassault Systèmes avec une capitalisation flottante de 6,1 milliards, Sodexo à 6,3, et SES à près de 5 milliards. Toutefois, les trois offrent une faible liquidité. En revanche, avec un taux de rotation de près de 15 pour mille, Alcatel-Lucent paraît bien placé pour un retour.

«Nous n’anticipons pas de changement au sein du CAC 40 en septembre, confie Christophe Wakim, analyste quantitatif chez Exane BNP Paribas. Si STMicro et Veolia peuvent techniquement sortir, ils restent encore dans le peloton du CAC 40. Le premier pâtit de sa double cotation à Milan, et le second s’est bien repris en Bourse. Du côté des prétendants, nous voyons Dassault Systèmes, SES et Sodexo, ou même Alcatel-Lucent, très liquide mais encore trop petit pour faire son retour.» Selon Société Générale, Alcatel-Lucent pourrait remplacer STMicro, tandis qu’Accor pourrait être le prochain sortant, remplacé par Dassault Systèmes.

En outre, Deutsche Post pourrait remplacer ArcelorMittal ou RWE au sein de l’EuroStoxx 50, selon LBBW.

A lire aussi