Stéphane Richard dénonce l’«idéologie de Bruxelles»

le 22/07/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Dans un entretien accordé au Figaro, le patron d’Orange clame que «l’idéologie de Bruxelles a provoqué beaucoup de dégâts» dans le secteur des télécoms. «Il faut réduire le nombre d’opérateurs en Europe, permettre les rapprochements continentaux, car 150 opérateurs pour 28 pays, c’est beaucoup trop», assène le dirigeant. La politique de la concurrence de la Commission européenne ferait notamment le jeu de l’américain Cogent.

A lire aussi