Le groupe agro-industriel Tereos renforce encore sa flexibilité financière

le 28/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le producteur de sucre va boucler un refinancement obligataire de 500 millions d’euros, après avoir rééchelonné 1 milliard de dette bancaire

Le groupe coopératif Tereos aura refinancé en quelques jours près des deux tiers de sa dette brute qui s’élevait au 31 décembre dernier à 2,34 milliards d’euros. Fin 2012, sa dette nette (2,06 milliards d'euros) représentait 2,3 fois son excédent brut d’exploitation ajusté. Selon Bloomberg, qui se réfère à des sources proches du dossier, sa filiale Tereos Finance est sur le point de boucler une émission obligataire de 500 millions d’euros afin de refinancer par anticipation une souche obligataire de même montant remboursable en avril 2014.

La nouvelle émission, d’une maturité de 7 ans, porterait un coupon de 4,25% contre un coupon de 6,375% pour la souche existante, ce qui contribuera à alléger significativement le coût de la dette du groupe. Six établissements bancaires (BNP, Credit Agricole, Natixis, Credit Mutuel, Rabobank, Société Générale) participent à cette opération. Tereos avait auparavant indiqué que cette levée obligataire en préparation «permettrait de maintenir la diversification des sources de financement du groupe et de compléter l’extension de la maturité de sa dette».

En fin de semaine dernière, le groupe avait en effet déjà rééchelonné auprès de ce même pool de banques 1 milliard d’euros de lignes de crédits, dont la maturité a été globalement portée de 2014-2015 à 2017-2018, avec «une simplification de la structure et des covenants des prêts». Ce montant comprend le refinancement par anticipation d’un crédit syndiqué de 550 millions d’euros de l’entité Tereos UCA, dont la maturité a été portée de 2014 à 2018. Une autre facilité de crédit de Tereos EU, relevée à 450 millions d’euros, a vu son échéance finale repoussée à juin 2017, contre une exigibilité initialement fixée à juin 2015.

Le troisième producteur européen de sucre n’aura donc désormais plus aucune échéance de dette importante avant la mi-2017, soit un gain de plus de 3 ans par rapport à la situation antérieure, ce qui lui permettra de poursuivre un effort d’investissement industriel soutenu depuis 2011. Suite au refinancement bancaire, l’agence S&P a relevé lundi de «stable» à «positive» la perspective de la note de crédit BB+ de Tereos. La note attribuée par Moody’s au groupe agro-industriel est jusqu’ici maintenue à Ba2 avec une perspective stable.

A lire aussi