Altarea Cogedim s'investit pour doubler de taille dans le commerce en ligne

le 28/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe de centres commerciaux accélère l'intégration de Rue du commerce et vise un milliard d'euros de volume d'affaires dans 4 ou 5 ans

L’annonce, fin 2011, de l’OPA d’Altarea Cogedim sur Rue du commerce (RDC) avait étonné. Un an plus tard, l’opération est citée en exemple dans le monde du commerce, confronté à la concurrence des sites internet marchands. «En approfondissant le dossier, nous sommes de plus en plus persuadés d’avoir pris la bonne orientation, en avance», explique Alain Taravella, le président fondateur d’Altarea Cogedim. L’intégration du site internet est d'ailleurs accélérée: les fondateurs de RDC ont récemment cédé leur bloc de 20% au capital de la holding de tête et Altarea Cogedim a déposé hier un projet d’offre publique de retrait sur les 3% du capital du site encore en circulation, au prix de 9 euros par action identique à celui payé fin 2011.

Au total, Altarea Cogedim a mobilisé 105 millions d’euros pour prendre le contrôle de RDC. La facture est toutefois alourdie par les investissements nécessaires pour adapter le site aux standards du groupe et pour accélérer son développement. En 2012, le résultat opérationnel de RDC est tombé dans le rouge, à hauteur de 6 millions d’euros, contre un bénéfice de 6,4 millions en 2011. La société ne devrait retrouver la rentabilité qu’en 2015. «Malgré nos investissements sur internet, notre cash flow courant opérationnel a progressé de 11% en 2012. Nous continuerons à investir en fonction des résultats du groupe», indique Alain Taravella.

Ce développement sur internet ne constitue pas une arme de défense contre une baisse éventuelle des loyers, tendance dont semble se démarquer Altarea Cogedim, avec une hausse de 7% de ses loyers commerciaux en 2012 à périmètre comparable. L’objectif vise surtout à offrir à ses clients (enseignes d’habillement…) de nouveaux services, comme des espaces dédiés par marques dont le fonctionnement est proche de celui des «corners» de grands magasins. Une offre internet que ne peuvent pas nécessairement proposer des enseignes de taille moyenne en raison du coût et de la complexité technique.

Altarea Cogedim espère à terme attirer l’essentiel des enseignes présentes dans ses centres commerciaux sur la place de marché de RDC. D’ici 4 ou 5 ans, Altarea Cogedim s’estime en mesure de doubler le volume d’affaires de RDC, pour le porter à 1 milliard d’euros, contre 423 millions en 2012, et faire ainsi entrer le site dans le Top 5 français.

A lire aussi