Déluge d’émissions libellées en dollars avant la réunion de la Fed

le 11/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Hier, 14 sociétés notées en catégorie investissement ont levé 21 milliards de dollars sur le marché primaire. Un record depuis le 18 février 2009

Les sociétés ont profité du début de semaine calme pour se ruer sur le marché de la dette primaire avant la réunion de la Réserve fédérale américaine qui s'achèvera jeudi. Sur la seule journée d’hier, 14 sociétés notées en catégorie investissement ont réalisé des émissions d’un montant total de quelque 21 milliards de dollars. Il s’agit du niveau le plus élevé sur une journée depuis le 18 février 2009 qui avait vu des émissions de 25,5 milliards et le deuxième plus gros volume d’émission depuis 1995, selon les données historiques fournies par Dealogic. La journée la plus active sur le marché de la dette cette année remontait jusqu’à hier à la journée du 5 mars au cours de laquelle un montant de 16,9 milliards de dollars d’émissions avait été réalisé. Selon Bloomberg, les émissions ont ainsi atteint 57,5 milliards depuis le début du mois. Le mois d’août avait déjà constitué un mois record pour les émissions primaires avec 130 milliards de dollars levés.

«Il existe une fenêtre, et toutes les entreprises souhaitent se ruer sur ce marché maintenant tant qu’elles le peuvent» estime ainsi Jody Lurie, analyste crédit chez Janney Capital Markets. Les sociétés souhaitent ainsi profiter de conditions de financement attractives. Le rendement moyen des obligations d’entreprise toutes notations confondues est tombé à 3,837% vendredi dernier, soit son plus faible niveau historique, selon l’indice calculé par Bank of America Merrill Lynch. La différence entre le rendement moyen des obligations d’entreprise et celui des emprunts d’Etat de référence est également tombée à 259 points de base (pb). En moyenne, les obligations des sociétés américaines notées en catégorie investissement ont offert un rendement de 7,9% depuis le début de l’année à leurs investisseurs, contre 2,4% pour les obligations du Trésor américain, selon les indices calculés par Barclays.

C’est le distributeur américain Walgreens qui a dominé les débats avec une émission de 4 milliards de dollars d’obligations en cinq tranches à destinée à financer l’acquisition de 45% dans Alliance Boots pour un montant de 6,7 milliards. La Commonwealth Bank of Australia a également levé 3,25 milliards et Merck 2,5 milliards au total. La société d'exploitation pétrolière offshore Transocean a quant à elle levé 1,5 milliard destine à financer la construction de quatre navires de forage. ConAgra Foods a levé 750 millions, Dominion Resources 1,05 milliard et Oneok Partners 1,3 milliard.

A lire aussi