Le plan de soutien à l'automobile ne convainc pas

le 26/07/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gouvernement mise sur les véhicules propres, alors qu’une baisse du coût travail est demandée

Pour soutenir la filière automobile française, le gouvernement se focalise sur les «véhicules écologiques populaires». La mesure phare du plan dévoilé hier par Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et Michel Sapin, ministre du Travail, consiste à relever les bonus maximums pour l’achat de véhicules propres: de 5.000 à 7.000 euros pour les voitures électriques, de 2.000 à 4.000 euros pour les véhicules hybrides, et une augmentation de 100 à 150 euros pour les véhicules thermiques faiblement polluants.

Une usine Peugeot en Russie (Photo Alexander Zem-Bloomberg)
ZOOM
Une usine Peugeot en Russie (Photo Alexander Zem-Bloomberg)

A lire aussi