Le japonais Santen veut s’offrir Novagali pour 100 millions d’euros

le 29/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les principaux actionnaires céderont 50,55 % du capital au prix de 6,15 euros par action, soit une prime de 71 %, avant le lancement d’une OPA

Le passage en Bourse de Novagali aura été de courte durée! Introduite sur le compartiment C d’Euronext en juillet 2011, la biopharmaceutique française spécialisée dans l’ophtalmologie va faire l’objet d’une OPA du japonais Santen.

Les principaux actionnaires de Novagali – dont les fonds gérés par Edmond de Rothschild Investment Partners (15,63% du capital), Auriga Partners (13,7%), IDInvest Partners (9,57%), CDC Innovation (7,32%) et Bernard Chauvin (2,12%) – représentant 50,55% du capital de Novagali vont céder leurs titres à Santen au prix unitaire de 6,15 euros. Prix qui pourrait être relevé à 6,25 euros si le groupe japonais détenait au moins 95% du capital et des droits de vote à l’issue de l’offre publique. Novagali est ainsi valorisé à près de 102 millions d’euros, contre 58 millions actuellement.

Cette cession a été approuvée à l’unanimité par le directoire de Novagali et par son conseil de surveillance, qui a nommé le cabinet Bellot, Mullenbach & Associés en qualité d’expert indépendant.

A 6,15 euros, l’offre présente une prime de 71% sur le cours de mardi, et de 34% par rapport au plus haut de 4,60 euros touché début mars. En juin dernier, le néerlandais Qiagen a annoncé le rachat de la biotech française Ipsogen avec une prime de 72%.

Après avoir renoncé à un premier projet d’entrée en Bourse début 2008, Novagali avait retenté sa chance en juin 2010. La biopharmaceutique espérait initialement lever de 22 à 29 millions d’euros pour une fourchette d’émission de 5,80 à 6,80 euros. Faute d’appétit suffisant des investisseurs, elle dut revoir ses ambitions à la baisse en offrant ses titres au prix unitaire de 3,40 euros. A l’époque, CDC Innovation n’avait pas souhaité accompagner cette levée de fonds et avait accepté d’être dilué de 18,7% à moins de 8%.

Au premier semestre 2011, Novagali a dégagé une perte opérationnelle de 6,2 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 0,37 million (+56%), mais vise une rentabilité durable dès 2013.

Santen finalisera l’acquisition des 50,55% du capital dans les tout prochains jours et déposera dans la foulée son projet d’OPA auprès de l’AMF. S’il remporte plus de 95% du capital, le groupe japonais a déjà déclaré son intention de procéder à un retrait obligatoire. Déjà présent en Allemagne et en Finlande, Santen étend par cette opération sa présence en Europe, où il se veut l’un des leaders des produits ophtalmiques.

A lire aussi