ADP devient plus prudent pour l’exercice 2011 malgré la hausse du trafic aérien

le 01/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La croissance annuelle du chiffre d’affaires et de l’excédent brut d’exploitation est désormais attendue « légèrement inférieure » à celle de 2010

Les bons résultats semestriels d’Aéroports de Paris (ADP) n’ont pas augmenté son degré d'optimisme pour le reste de l’année. En tenant compte de la sortie du groupe Masternaut de son périmètre de consolidation en avril dernier, l'opérateur aéroportuaire vise désormais pour l’ensemble de l’exercice une croissance du chiffre d’affaires et de l’excédent brut d’exploitation (Ebitda) «légèrement inférieure à celle observée en 2010», année où ils avaient progressé de respectivement 5% et 4%.

Le groupe tablait auparavant sur une hausse de ces indicateurs «légèrement supérieure» à celle de l’an dernier. Son hypothèse de croissance du trafic passagers a pourtant été resserrée entre 4,5% et 5% contre une fourchette antérieure comprise entre 4% et 5%.

Mais, outre l’effet de périmètre invoqué, cette révision en baisse est également la conséquence d’une composition du trafic «un peu moins favorable que les années précédentes, avec une croissance du trafic domestique et européen qui est plus forte en comparaison du trafic international qui est plus rémunérateur», a expliqué le directeur financier Laurent Galzy lors d'une conférence téléphonique. A plus long terme, le groupe maintient toutefois son objectif d’un Ebitda en hausse de 40% sur la période 2009-2015.

Le trafic sur les plates-formes aéroportuaires du groupe est resté soutenu au premier semestre avec une hausse publiée de 7,4%. Cette dernière s’élève à 3,7% hors impact du volcan islandais qui avait entraîné une fermeture partielle de l’espace aérien européen au printemps 2010. La progression du trafic à périmètre constant, c'est-à-dire hors groupe Masternaut, ressort à 3,2% sur la période. Le chiffre d’affaires par passager réalisé dans les boutiques en zone internationale a augmenté de 10% contre une hausse de 1,8% à 1,34 milliard d’euros pour le chiffre d’affaires consolidé.

Conforme aux attentes, l’Ebitda a progressé de 6,3% à 459 millions d’euros (+6,9% à périmètre constant) grâce à la modération des charges courantes, ce qui correspond à une marge brute de 34,2% contre 32,8% un an plus tôt. «Les résultats sont plus ou moins en ligne, avec une bonne performance des commerces, mais avec des objectifs légèrement décevants sur l'Ebitda de l'année», observe Oddo Securities. L’action ADP a terminé la séance sur un gain de 2,46% à 58,25 euros.

A lire aussi