Publicis accélère ses acquisitions dans le numérique

le 19/07/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe de communication prend 51 %, avec possibilité de monter à 100 % du capital, de l’agence new-yorkaise de médias sociaux Big Fuel

A quelques jours de la publication de ses résultats semestriels jeudi, Publicis dévoile une nouvelle acquisition dans les médias sociaux. Le groupe vient de prendre une participation de 51% dans l’agence new yorkaise de médias sociaux Big Fuel. Publicis a la possibilité de monter à 100% du capital à partir de 2014. Comme à son habitude, Publicis ne dévoile pas le montant de la transaction. Agence créée seulement début 2010, Big Fuel a déjà plus de 170 collaborateurs et compte dégager cette année près de 30 millions de dollars (21 millions d’euros) de chiffre d’affaires.

Cette acquisition est la quinzième opération de croissance externe de Publicis depuis le début de l’année, tant dans les pays matures (Etats-Unis, Royaume-Uni), que dans les émergents (Brésil, Inde, Chine continentale et Taiwan). Et la troisième depuis le début du mois, après le rachat de 70% de l’agence de publicité brésilienne DPZ et la montée de 40% à 100% au capital de l’agence suisse Spillmann/Felser/Leo Burnett.

Le rachat de Big Fuel, comme celui, majeur, de l’américain Rosetta en mai pour un minimum de 575 millions de dollars, manifeste la volonté de Publicis de se positionner en force sur le marché du numérique. Notamment sur les réseaux sociaux, dont les dépenses mondiales atteindront près de 6 milliards de dollars (4,3 millions d’euros) cette année, dont 3,1 milliards aux Etats-Unis, selon la société de recherche eMarketer. Le groupe français compte faire passer ses revenus numériques de 28% en 2010 (22,4% en 2009) à 35% dans trois ans. D’ailleurs, ZenithOptimedia estime qu’internet dépassera la presse écrite et deviendra le deuxième média publicitaire mondial en 2013.

A lire aussi